AUTOUR DE HYÈNES – LES PARTICIPANTS AU FORUM

Jürgen Heizmann

Jürgen Heizmann a étudié la littérature allemande, la littérature comparée, le cinéma et les sciences politiques à Heidelberg et Montréal. Il a été journaliste au Rhein-Neckar-Zeitung à Heidelberg avant de devenir professeur à l’Université de Montréal.

En 2008/2009, il a initié et organisé le partenariat de l’Université de Montréal avec l’Université de Heidelberg.

Il a pris sa retraite anticipée le 1er janvier 2019 et vit maintenant en France en tant que traducteur et auteur libre. Il est entre autres multiples publications l’auteur de La Suisse et l’Afrique en miroir, La visite de la vieille dame adaptée par le cinéaste Diop Mambéty.

Frédéric Maire

Frédéric Maire est né à Neuchâtel en 1961, journaliste et réalisateur suisse. Dès 1986, il collabore avec le Festival de Locarno en tant que rédacteur, éditeur du magazine Pardo News, puis du catalogue. C’est à cette occasion qu’il rencontré et interviewé Djibril Diop Mambéty.

En 1992, entre autres multiples activités, il co-fonde la Lanterne Magique.

De 2000 à 2004, il est membre du comité d’experts de la Fondation Montecinemaverità à Lugano, qui participe au développement et à la production des projets de longs métrages de fiction provenant de pays du Sud. De 2001 à 2005, il est membre de la Commission pour le soutien de la culture cinématographique au sein de l’Office fédéral de la Culture.

Frédéric Maire est directeur artistique du Festival de Locarno de 2006 à 2009.

Le 1er octobre 2009, il reprend la direction de la Cinémathèque suisse.

 
© Carine Roth / Cinémathèque suisse

Toni Stadler

Toni Stadler, né en 1947 à Wil SG, a étudié l’histoire coloniale et la biologie aux Universités de Zürich et de Paris Sorbonne. Ont suivi dix ans de journalisme, d’enseignement et d’écriture. En 1986 -1987, il est délégué du Comité international de la Croix-Rouge en Thaïlande. Suivent sept ans de collaboration avec le PNUD et le HCR en Thaïlande, en Irak, au Cambodge, en Angola et dans l’ex-Zaïre. Entre 1994 et 1999, il dirige le programme de la Direction du développement et de la coopération (DDC) à Kigali. Entre 2001 et 2004, il est responsable de la mise en place de réseaux mondiaux pour le Bureau du Pacte mondial des Nations unies à New York. Entre 2005 et 2008, il intervient en tant que délégué au Comité d’aide au développement (CAD) et au Comité des politiques de l’environnement de l’OCDE à Paris. De 2008 à 2012, il dirige le département “Analyse et politique” de la ministre suisse des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey.

Toni Stadler a publié trois romans, Ziege frisst Hyäne, Kandy, puis en 2015, Global Times (Offizin Zürich Verlag), sur la mobilité mondiale des personnes, des idées, des cultures, des religions et de la violence.

Il vit actuellement à Lausanne, en tant qu’expert, auteur et conférencier, et publie régulièrement des articles dans la NZZ et le Tages-Anzeiger à propos de questions contemporaines, telles que l’aspect humain de la mondialisation, la coopération internationale, les migrations, l’islam radical.

Mati Diop (à confirmer)

Mati Diop est la fille du musicien sénégalais Wasis Diop, ainsi que la nièce du cinéaste Djibril Diop Mambety. Elle grandit à Paris et, très influencée par le travail cinématographique de son oncle, décide de s’orienter vers une carrière au cinéma.

Elle intègre le Pavillon, laboratoire de recherche artistique du Palais de Tokyo en 2006, puis le Studio national des arts contemporains Le Fresnoy en 2007. En 2008, elle présente Mille soleils au Festival de Cannes, un projet de documentaire sur le film Touki Bouki (réalisé par son oncle en 1973 et présenté à Cannes cette année-là).

Elle réalise en 2018 son premier long-métrage, Atlantique, qui est sélectionné en compétition officielle du Festival de Cannes 20194 où il obtient le grand prix.

Colloque animé par Thierry Spicher

Thierry Spicher est né en 1962. Licencié en philosophie politique et sociologie à l’Université de Fribourg.  Il rejoint en 1988 la Compagnie Pasquier – Rossier, dont il sera jusqu’en 1996 l’administrateur et le dramaturge. A la suite de cette première expérience culturelle, il est nommé en 1995 à la tête du théâtre lausannois l’Arsenic.

En 2004, il fonde avec Elena Tatti la société Box Productions. Celle-ci est aujourd’hui doublée d’une société de distribution et promotion, Outside the Box. Producteur entre autres de Home d’Ursula Meier, du Milieu de l’horizon de Delphine Lehericey, Ceux qui travaillent d’Antoine Russbach. Les trois films ont été lauréats du Prix du cinéma suisse dans la catégorie Meilleur film.

Box Productions poursuit sa vocation d’accompagner des cinéastes suisses et internationaux portés par une approche forte et originale du cinéma